Organisation

La matrice d’Eisenhower, un outil simple pour prioriser sa to do list

Quand on se sent débordé(e) et qu'on ne sait plus par où commencer.

Cette méthode aurait été inspirée par Dwight D. Eisenhower, 34e président des États-Unis d’Amérique, qui aurait un jour déclaré : « Ce qui est important est rarement urgent et ce qui est urgent rarement important ».

Cette matrice a pour objectif de prioriser les tâches en fonction de leur importance et de leur urgence.

C’est un outil que j’utilise régulièrement au travail pour prioriser ma longue to do list, mais vous pouvez bien sûr l’utiliser pour vos tâches à la maison ou avec votre équipe au travail !

Le principe est très simple : il suffit de prendre quelques minutes et de catégoriser chaque tâche selon leur degré d’importance et d’urgence. Pour cela, je prends mon carnet (ou une feuille blanche) et je trace un tableau comme ci-dessous, j’inscris chaque tâche sur un post-it (cela permet de le déplacer facilement 😉) puis je place l’ensemble des post-its sur le tableau !

  • Tâches importantes et urgentes : je les fais le jour-même ou le lendemain. Ce sont celles que j’ai estimé prioritaires.
  • Tâches importantes mais non urgentes : je les planifie pour les jours à venir, après avoir terminé les tâches prioritaires.
  • Tâches peu importantes mais urgentes : si quelqu’un peut le faire pour moi (mon conjoint, un collègue) tant mieux, cela me permet de me concentrer sur le plus important. Si je ne peux pas déléguer, soit je les planifie dans mon agenda après les 2 premiers types de tâches, soit je les réalise en fin de journée.
  • Tâches peu ou pas importantes et non urgentes : celles-là, je sais que je ne les ferai jamais ! Ce sont souvent celles que je procrastine et qui finalement ne sont pas nécessaires.

Définir l’importance et l’urgence

Les degrés d’urgence et d’importance dépendent de chacun. Une tâche qui me paraît importante et urgente peut ne pas être importante mais très urgente pour mon manager par exemple. Dans ce cas, il devient intéressant de définir les niveaux ensemble pour s’aligner.


La matrice n’est pas figée, elle peut évoluer en fonction des circonstances : une tâche peu urgente et/ou peu importante peut le devenir et vice-versa. C’est aussi pour cela que j’utilise des post-its.

💡 Si vous souhaitez prioriser le travail de votre équipe avec cette matrice : dessinez-la sur un tableau, une grande feuille A3 ou 4 feuilles A4, collez-les au mur, remplissez les post-its puis placez-les sur la matrice avec les membres de l’équipe. Cela contribue au management visuel et permet à chacun de donner son avis et de se sentir écouté.

0 comments on “La matrice d’Eisenhower, un outil simple pour prioriser sa to do list

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.

%d blogueurs aiment cette page :